Qui peut bénéficier du Fongecif ?

Créé en 1983, le fongecif représente, en général, l’ensemble des organisations égalitaires. Il a été mis en place pour aider les salariés à évoluer dans leur vie professionnelle. Il génère environ 2 000 projets chaque année. Mais qui peut alors bénéficier du fongecif ? Découvrez dans cet article, quelques détails sur le fonctionnement ainsi que sur les bénéficiaires du fongecif.

Comment fonctionne le fongecif ?

Le système de fonctionnement du fongecif est simple. En effet, le financement du fongecif vient des versements obligatoires des sociétés et/ou entreprises. Ces financements vont jusqu’à 0,2 % de la masse salariale brute. Le fongecif produit des congés individuels de formation (CIF) et des validations d’acquis d’expérience (VAE). Il génère aussi le droit individuel à la formation (DIF). Mais le DIF est appelé, depuis janvier 2015, le CPF, c’est-à-dire compte personnel de formation.

A lire aussi : Quelle formation après le bac pro ASSP ?

En dehors de ces missions, le fongecif peut aussi s’occuper des formations hors temps de travail. Il s’occupe, dans le cas du CIF, des frais de formation et contribue au maintien du revenu du salarié. Dans le cas contraire, il peut aussi s’occuper des frais de transport et d’hébergement.

Qui sont les bénéficiaires du fongecif ?

Les bénéficiaires du fongecif sont les salariés possédant 24 mois d’ancienneté. En effet, ces salariés doivent disposer de 12 mois au minimum dans la société actuelle. En ce qui concerne les entreprises artisanales, l’employé doit avoir au moins 36 mois d’ancienneté avant de demander à participer à une formation au fongecif.

Lire également : Rémunération en formation : est-ce que les formations sont rémunérées ?

Cependant, certaines catégories de personnes sont prioritaires lors de la validation des dossiers. Il s’agit de :

  •       Toute personne de plus de 40 ans ;
  •       Ceux qui sont en reconversion ;
  •       Tout employé avec un bas niveau de formation ;
  •       Toute personne qui n’a jamais été bénéficiaire de formation.

Quelles sont les procédures pour bénéficier d’une formation au fongecif ?

Pour être bénéficiaire d’un congé individuel de formation au fongecif, le salarié doit effectuer quelques démarches capitales. Il doit :

  •       Informer son employeur via une lettre recommandée avec accusé de réception 60 jours avant ses débuts en formation ;
  •       Déposer un dossier, définissant son projet professionnel, rempli par son employeur et par lui-même auprès du fongecif dont il dépend ;
  •       Apporter les différents documents exigés par le conseiller fongecif, après que ce dernier l’ait contacté.

Néanmoins, il est à préciser qu’un salarié, bénéficiaire d’un CIF, garde toujours son droit aux congés payés. Il conserve également ses primes durant toute la durée de formation.

Quant aux démarches pour la VAE, l’employé doit :

  •       Retirer une pièce au niveau d’un point relais conseil ;
  •       Monter les dossiers de VAE ;
  •       S’occuper des frais d’inscription.

Voilà ! Vous connaissez dorénavant la catégorie de personnes qui peuvent bénéficier du fongecif. Pour suivre une formation grâce au fongecif, il faut d’abord être un salarié avec au moins 24 mois d’ancienneté.